On K'ause - blog

Fruits à coque et Yoga : la belle alchimie !, par Sophie Lohner
Par juillet 27, 2020 0 K'ommenter

Fruits à coque et Yoga : la belle alchimie !, par Sophie Lohner

Les nutritionnistes ont beau recommander de consommer une petite poignée de fruits à coque tous les jours, c’est-à-dire 25 grammes environ, les oléagineux ne font pas encore assez partie de nos habitudes et réflexes alimentaires en Occident. Pourtant, il est des régions du globe où les fruits secs tiennent une place de choix dans les repas. C’est le cas particulièrement en Inde, berceau du Yoga, où rien ne se fait ni s’envisage sans un rapport étroit à une certaine forme de philosophie fondée sur un sens profond du respect (respect de soi, respect de la planète), et où tout est en relation avec la science de l’Ayurvéda, cette médecine naturelle, traditionnelle et millénaire. Là-bas, amandes, noix de cajou et autres pistaches sont à l’honneur et s’intègrent dans le quotidien de chacun, tout comme la Salutation au Soleil. Yoga et fruits à coque, l’accord parfait ? Absolument, et on vous explique pourquoi…

Les fruits à coque dans l’Ayurvéda

L’Ayurvéda est la médecine traditionnelle indienne, et sûrement l’une des plus grandes médecines naturelles au monde. Fondée sur les innombrables vertus des plantes, sur la notion d’Energie et sur les équilibres de cette dernière, l’alimentation y tient également et bien sûr un rôle central. Selon l’Ayurvéda, les produits que nous mangeons sont assimilés pour nourrir ce que les indiens appellent l’Energie vitale, le Prana. C’est ce Prana qui est garant de notre bonne santé, physique comme mentale. Pour être porteurs de cette Energie, les aliments doivent être naturels, car c’est bien dans la Nature qu’ils puisent eux-mêmes leur énergie. Une alimentation ayurvédique, que l’on pourrait également rebaptiser « alimentation yogique », est donc une nourriture à l’état brut, qui n’a pas subit de traitements, de transformations ou d’adjonctions. Fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses, herbes, épices mais également fruits à coque sont donc au cœur de cet équilibre alimentaire synonyme de santé autant que d’harmonie.

Les fruits à coque et le yoga : des bienfaits physiologiques similaires !

Si l’on reste dans l’approche énergétique de l’Ayurvéda, il est intéressant de noter une très belle symbiose : la nourriture apporte le Prana, et les postures de Yoga (les asanas) se chargent de diffuser ce Prana dans toutes les cellules du corps physique.

Mais cette vision que certains pourraient qualifier de métaphorique se constate aussi d’un point de vue plus académique : une alimentation saine (dont les fruits à coque font partie) possède les mêmes bienfaits que la pratique régulière du Yoga et de la méditation. De nombreuses études ont en effet permis de démontrer que la pratique des asanas et de la pleine conscience renforçait le système immunitaire, diminuait le risque de maladies cardio-vasculaires ainsi que celui de troubles neuro-dégénératifs. Yoga et méditation améliorent le sommeil, la digestion, équilibrent les sécrétions hormonales et entretiennent les muscles et le capital osseux. La liste pourrait être encore longue ! Tout comme celle des bienfaits des fruits à coque.

Pourquoi manger des fruits à coque si vous faites du Yoga ?

Au-delà des bienfaits physiologiques communs reconnus par la science moderne, et au-delà de la vision énergétique ancestrale de la médecine ayurvédique avec laquelle les oléagineux sont en parfaite adéquation, d’autres raisons encore doivent vous pousser à intégrer les fruits à coque à votre quotidien si vous êtes un adepte du Yoga.

Premièrement, noix, amandes, noix de cajou ou encore pistaches sont sans gluten, sans lactose, et végan. Bien évidemment, loin de nous l’idée de vous dire que pour pratiquer le yoga il faut être végétarien, végétalien ou adepte du mode de vie végan. Ce n’est pas une nécessité, et encore moins une obligation. Cependant, si vous êtes investi dans votre pratique du Yoga, vous êtes forcément conscient et concerné par le bien-être global. Le vôtre, mais également celui des animaux. Cela implique que sans éliminer tous les produits d’origine animale, vous choisissez sûrement différemment de tels produits, et avez pour habitude d’adopter régulièrement des repas végétariens qui n’en contiennent pas. En cuisine ou pour vos en-cas, les fruits à coque sont donc parfaitement en adéquation avec cette philosophie.

Deuxièmement et pour rester dans une idée philosophique, il y a le bien-être animal, mais il y a aussi le bien-être de la planète. Si vous pratiquez le Yoga, sans être un écologiste militant, vous avez une conscience développée de l’éco-responsabilité. Moins polluer, consommer mieux, préserver les ressources naturelles et ne pas épuiser les richesses de la planète. À ce titre, les fruits à coque enKamania sont dans le même élan puisque leurs emballages sont 100 % recyclables.

Enfin, s’il y a bien une école qui enseigne la voie de l’équilibre et du juste milieu, c’est celle du Yoga. Et justement, les fruits à coque doivent se consommer de la même façon : ni trop, ni trop peu ! La bonne dose, celle que vous pourrez manger juste avant votre séance sans avoir l’estomac alourdi, mais au contraire celle qui vous donnera juste ce qu’il faut de bonne énergie, de Prana ? 25 grammes, justement le poids des petits sachets EnKamania, aussi sains, bienfaisants que délicieux.

Namasté !